Autriche : le gros poisson a bloqué le courant et failli faire sauter la ligne !

Le 01 avril 2019

Le Silure un poisson apprécié en pêche sportive

Nous ne l’avons appris que ce week-end, mais une grosse panne de courant a été évitée de justesse jeudi dernier. Un problème de production en Autriche a bien failli entraîner une catastrophe en Europe de l’Ouest. Explications.

Que s'est-il passé ? La France et l’Europe sont passés très près de grosses coupures d’électricité, voire d’un "black-out", jeudi dernier vers 19 heures. Le manque de mégawatt a été si important que certains pays ont dû réagir rapidement en coupant l’alimentation chez plusieurs de leurs clients industriels.

Comment en est-on arrivé là ? Le déséquilibre est venu du barrage de Velikeribenberg situé en Autriche occidentale. Ce barrage, le plus gros d’Europe de l’Ouest, est capable de délivrer en temps normal une énergie de 2850 mégawatts par heure. A 19h17, les opérateurs du barrage constatent une anomalie dans la pression d’eau qui alimente les turbines. Et pour cause, un silure est venu obstruer l’arrivée d’eau. Le poisson, si gros qu’il ne réussissait pas à passer dans une conduite prévue pour laisser circuler les poissons, cherchait un autre chemin ! Il s’est alors dangereusement approché des prises d’eau du barrage et s’est retrouvé coincé contre les grilles protégeant les turbines. De là une perte de débit dans le barrage et une baisse spectaculaire de la production d’énergie, jusqu’à atteindre seulement 127 mégawatts de production.

Comment le black-out a été évité ? A 19h19, les gestionnaires de réseau européen (Autriche en tête mais aussi la France, la Suisse, et l’Allemagne) sont alertés par leur système de détection qu’il y a un gros problème. Aussitôt, ils contactent les consommateurs industriels et leur demande de baisser momentanément leur consommation pour maintenir l’équilibre du réseau européen haute tension. Cette mesure salutaire a diminué d’un seul coup la demande en électricité de 1500 mégawatts, soit l’équivalent de la consommation de l’agglomération de Lyon en plein hiver.

Pendant ce temps, les autrichiens ont fermé les vannes d’alimentation de la turbine du barrage de Velikeribenberg, ce qui a diminué la pression s’appliquant sur le poisson, qui a pu s’éloigner sacrément secoué par l’aventure. Il a été pêché quelques centaines de mètres plus loin par des pêcheurs locaux, pas peu fiers de poser avec le « Blackout Fisch ».

Gros plan sur … Le Silure (silurus) :

Le silure est un poisson sans écailles avec une peau recouverte de mucus et glissante. La tête du silure est plate avec une grosse bouche dotée de lignes de nombreuses dents vers l’arrière. On compte quatre nageoires : une anale, une dorsale munie d’un aiguillon et des pelviennes de chaque côté également munies d’un dard. Les silures mesurent environ 1,5 m de long en moyenne et les poissons de plus de 2 m sont de plus en plus communs, pour un poids allant de 50kg à 150kg. Les plus gros silures atteignent des tailles allant de 2,65 à 2,75 m1, le record dans les eaux françaises étant de 2,74 m. Les silures connaissent une croissance spectaculaire au début du mois d’avril.